Ces derniers temps, nous avons vu de plus en plus de pays approuver la distribution, la vente et la consommation de produits contenant du CBD, l’un des cannabinoïdes contenus dans la plante de cannabis. Ce cannabinoïde ne présente aucun risque pour ceux qui le consomment, et selon des études scientifiques préliminaires, il semble démontrer ses propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, anti-épileptiques et anxiolytiques. Mais que se passe-t-il si la consommatrice est enceinte, et la consommation de CBD est-elle sûre pendant la grossesse ?

Dans cet article, nous allons examiner la relation entre le CBD et les femmes enceintes, les conséquences de la consommation, la sécurité du fœtus et bien plus encore.

Connaissez-vous le CBD ?

CBD ET GROSSESSE 2Le cannabidiol, également connu sous le nom de CBD, est l’un des principaux cannabinoïdes présents dans la plante de cannabis. Contrairement aux autres éléments présents dans la plante, le CBD ne produit aucun effet psychoactif sur les utilisateurs. Ceci est important, car cela signifie que sa consommation ne produit pas d’altération de la conscience, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de sentiment de défonce.

Son interaction avérée avec le système endocannabinoïde peut aider à contrôler les symptômes de l’anxiété, à réduire l’insomnie, à contribuer à la relaxation musculaire et à réduire les sensations de douleur. Le potentiel thérapeutique du CBD est énorme, mais des essais cliniques plus ambitieux sont encore nécessaires pour corroborer les données préliminaires optimistes.

Grâce à ces propriétés, le CBD a été utilisé avec succès dans plusieurs études pilotes comme traitement alternatif dans le processus de gestion de maladies dégénératives graves telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et l’épilepsie.

La consommation de CBD pendant la grossesse est-elle sûre ?

Le CBD produit un certain nombre d’effets positifs avec pratiquement aucun effet secondaire dans des conditions normales. Plusieurs de ces effets, comme le contrôle de l’anxiété, la réduction de l’insomnie et la relaxation musculaire, pourraient être d’une grande aide pour les patientes enceintes souffrant de douleurs chroniques, d’incapacité à dormir ou d’épisodes d’anxiété et de dépression pendant la grossesse et les premiers mois du post-partum. Le CBD être consommé comme complement alimentaire.

Les premières études préliminaires sont positives, mais insuffisantes et rares. Bien que de nombreuses femmes enceintes prennent déjà du CBD pendant leur grossesse avec de très bons résultats, il est fortement recommandé de consulter un médecin et d’effectuer un suivi régulier.

Avantages potentiels du CBD pour les femmes enceintes

Les femmes qui prennent de l’huile de CBD pendant leur grossesse font état d’un certain nombre d’avantages qui améliorent considérablement leur qualité de vie. Il s’agit d’un produit naturel dont les ingrédients sont obtenus à partir de cultures de chanvre certifiées par l’Union européenne, qui subit des contrôles de qualité stricts.

Douleurs dorsales et posturales

Pendant la grossesse, le poids du fœtus augmente. Le centre de gravité se déplace et provoque des tensions dans le dos, les jambes et les pieds. De plus, l’utérus exerce une pression sur le plancher pelvien, ce qui provoque des douleurs et une gêne.

Des études préliminaires semblent indiquer que la CBD agit comme un analgésique efficace, réduisant la douleur et l’inflammation. Et tout cela sans effets secondaires, que ce soit en application topique ou par voie orale.

CBD ET GROSSESSENausées matinales et vomissements

Le cannabidiol est capable d’interagir avec notre système endocannabinoïde en activant la production de sérotonine. Cela peut réduire les réflexes émétiques courants chez les femmes enceintes, prévenant ainsi les nausées matinales et les vomissements.

Réduit-il l’intensité des contractions ?

Bien qu’il soit encore à l’étude, le potentiel analgésique et anti-stress du cannabidiol pourrait, dans de nombreux cas, réduire la douleur pendant l’accouchement. Cela pourrait réduire la dose de médicaments analgésiques dont certaines patientes ont besoin pour accoucher.

Une étude scientifique de 2010 avec du CBD synthétique a montré, dans des cellules in-vitro, une réduction des contractions myométriales induites par l’ocytocine.

Risque de dépression post-partum

Les épisodes dépressifs et l’anxiété sont très fréquents après une grossesse. Le CBD est capable de réguler la production de sérotonine, ce qui peut contribuer à améliorer l’humeur après l’accouchement.

Cannabis et grossesse

Comme nous l’avons vu, le CBD peut être très bénéfique pendant la grossesse. Mais qu’en est-il de l’autre composant principal du cannabis, le THC ? La législation actuelle autorise la vente et la distribution de produits à base de CBD, pour autant qu’ils contiennent une concentration de THC inférieure à 0,2 %. Ce cannabinoïde psychoactif est principalement responsable de l’effet « high » produit par le cannabis et a la capacité de modifier l’appétit, les cycles du sommeil, l’humeur ou même d’induire des états de psychose et de paranoïa. Par conséquent, sa consommation, même à petites doses, n’est pas recommandée pour les femmes enceintes.

Bien qu’il existe peu d’études scientifiques sur le sujet, celles qui ont été réalisées recommandent clairement de ne pas consommer de cannabis avec THC pendant la grossesse ou l’allaitement. Bien entendu, cette interdiction n’est pas exclusive au cannabis ; il en va de même pour d’autres substances telles que le tabac, l’alcool et d’autres substances chimiques qui, si elles ne sont pas nécessairement mortelles ou nocives chez les patients récréatifs normaux, peuvent être considérablement dangereuses chez les femmes enceintes ou allaitantes.

Il ne faut pas oublier que pendant le processus de grossesse et les premiers mois après la naissance, le corps de l’enfant est en plein développement et dépend exclusivement des nutriments fournis par la mère. Pour cette raison, les mères devront faire particulièrement attention à tout ce qu’elles consomment pendant cette période.