Catherine 31 janvier 2019

La cuisine arabe est un festin pour les sens et un festival d’épices.

Les épices jouent un rôle important dans la cuisine orientale. Ce sont les Arabes qui ont ouvert les routes des épices vers l’Inde et la Chine en faisant le commerce du poivre, de la cannelle et du safran.

La viande est de l’agneau et du poulet, rarement du bœuf (et jamais du porc). L’aliment de base est le riz. Le Basmati importé du Pakistan est préféré, à grain long, avec un goût légèrement noiseté et un arôme incomparable. Les légumes communs comprennent les aubergines, les haricots, les citrouilles, le fenouil, la bette à carde, les carottes, les concombres, le chou-fleur et les pois chiches. Vous trouverez également des plats arabes dans les buffets des hôtels internationaux. Il y a toujours des plats de riz et des purées de légumes assaisonnés d’ail et d’huile de sésame. La sélection de fruits de mer frais est immense : homards et crabes ainsi que poissons, en particulier le thon, proviennent de l’océan Indien. Les desserts préparés avec du miel, des pistaches et des amandes sont servis après le dîner sur une table séparée, avec des peaux d’amande, de raisin, de pistache, d’abricot et de pomme.

La scène des restaurants offre une large gamme de produits allant des snacks aux temples gourmands. Agréables sont les nombreux restaurants ethniques, tenus par des expatriés, les « travailleurs invités » de la péninsule arabique. Outre d’autres cuisines arabes (libanaises, égyptiennes, palestiniennes et palestiniennes) et asiatiques, il existe également des restaurants africains et occidentaux. Dubaï et Abu Dhabi sont particulièrement populaires (les numéros de téléphone des restaurants sont indiqués dans les chapitres régionaux si une réservation est recommandée ou souhaitée). Dans la plupart des restaurants des Émirats arabes unis, des frais de service de dix pour cent sont inclus dans le prix.

Vous pouvez manger bon marché dans les petits restaurants des centres commerciaux climatisés ainsi que dans les restaurants chinois. La nourriture dans les hôtels de luxe est d’excellente qualité. Plusieurs buffets sont préparés pour le petit déjeuner, qui tiennent compte des habitudes alimentaires des Arabes et des Européens. Et même le soir, on s’y donne du mal : Griller du mouton dans une tente bédouine dans le désert, Sirtaki et Feta ou Borschtsch et les sages russes – le programme culinaire ne connaît pas de frontières (nationales).

Une façon peu coûteuse de manger est de visiter l’aire de restauration, située dans les centres commerciaux, souvent au dernier étage. Vous y trouverez des restaurants self-service de toutes sortes, de la restauration rapide, des restaurants ethniques d’Asie et d’Amérique latine ainsi que des restaurants végétariens et de poissons. Vous flânez le long de la longue rangée de menus et de présentoirs, puis commandez au comptoir et payez à l’avance. Il est possible de « mélanger » des plats de différents restaurants. Ensuite, on cherche une place dans un grand espace commun, qui s’étend parfois aussi à l’air libre.

Une tente basse – équipée de coussins et de tapis, de bourrelets d’encens parfumant l’intérieur – est souvent installée dans le hall des grands hôtels comme une relique de l’ancienne hospitalité arabe. Il était une fois, dans de telles tentes, on accueillait des étrangers comme des amis pour une tasse de café ou de thé. Les deux boissons sont traditionnellement servies sur la péninsule arabique dans de petites tasses et des verres sans anses. On aime ajouter la cardamome au café, qui est bu chaud et non sucré, et parfois un soupçon d’eau de rose, tandis que le thé est offert exceptionnellement sucré.

Le jus frais de nombreux fruits est servi dans les bars à jus de la région. Et il y a quelques petites gâteries sucrées qui vont avec.

L’Islam interdit à ses croyants de boire des boissons enivrantes. Aux Émirats arabes unis, les boissons alcoolisées ne sont donc disponibles que dans les hôtels et les restaurants et clubs agréés. Les visiteurs étrangers sont autorisés à importer une petite quantité d’alcool et à en consommer à l’hôtel. Ils sont également autorisés à boire de l’alcool dans les hôtels internationaux et les restaurants agréés. Ceci est interdit en public. L’Emirat de Sharjah interdit totalement l’alcool.

La boisson la plus fréquemment servie est l’eau, servie dans de grandes bouteilles en plastique. Cette eau minérale, embouteillée dans les Emirats (à Masafi), est bon marché partout. L’eau du robinet est parfaite, mais comme il s’agit d’eau de mer dessalée, le goût légèrement sulfureux est gênant.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*